Parler du coronavirus aux personnes âgées

Les personnes âgées de 65 ans et plus sont plus susceptibles de développer de graves complications liées à la COVID-19, il est donc particulièrement important qu’elles obtiennent les informations dont elles ont besoin pour se protéger. Si certains arrivent quand même avoir toutes les informations dont ils ont besoin pour vivre le confinement plus sereinement à travers leurs familles, d’autres ont besoins d’aide pour trouver et comprendre ces informations. C’est pour ces personnes que les communicateurs de santé doivent intervenir. Que doit donc faire un communicateur de santé ? Quelles aides peut-on apporter à ces personnes, pour qu’elles puissent comprendre risques encourent-elles face à la pandémie ? Comment peut-on assurer leur besoin de soutien social ?

Soyez précis quant à vos interlocuteurs

De nombreuses personnes âgées de 65 ans et plus ne se considèrent pas comme des « personnes âgées » ou « à risque », surtout si elles sont actives et en bonne santé. Cela signifie qu’elles peuvent entendre votre message soigneusement élaboré sur les « coronavirus et les personnes âgées » et penser qu’il s’adresse à un vieux schnock dans la rue. Soyez donc précis quant à la tranche d’âge à laquelle vous vous adressez.

Faites un brainstorming sur les moyens de communication efficaces.

De nombreuses personnes âgées se font dire par leurs enfants adultes comment se protéger, mais les parents ne prennent pas toujours au sérieux les sermons de leurs enfants. Pensez donc à d’autres canaux auxquels les personnes âgées de votre communauté font confiance. Par exemple, il pourrait être utile de rédiger un texte à l’intention des chefs religieux, à inclure dans un bulletin d’information de l’église. Ou encore, créez des points de discussion que les prestataires de soins de santé locaux pourront insérer dans les mises à jour envoyées par e-mail. Faites preuve de créativité pour atteindre ce public.

Normalisez la distanciation sociale

Les personnes âgées peuvent se plaindre d’être vulnérables et d’avoir besoin d’une protection supplémentaire. Ne soyez donc pas condescendant et ne leur donnez pas l’impression d’être des cas de charité. Normalisez plutôt la distanciation sociale comme quelque chose que nous devons tous faire. Expliquez que chacun doit prendre des mesures pour se protéger et protéger les autres membres de sa communauté, et que cela n’a rien à voir avec l’âge.

Faites appel à leur sens de la communauté.

Vous risquez de ne jamais convaincre certaines personnes qu’elles sont en danger. Parlez donc de la façon dont le fait de rester chez soi empêche le virus de se propager à d’autres personnes. S’ils ne prennent pas de mesures pour se protéger, ils peuvent prendre les mêmes mesures pour protéger leurs petits-enfants, leur voisin plus âgé ou les infirmières de leur hôpital local.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *