Le matériel indispensable pour une sage-femme lors d’un accouchement à domicile

Si la plupart des futures mamans sont prises en charge en charge dans une clinique, 2% d’entre elles préfèrent l’accouchement assisté à domicile. Un chiffre montrant que les sages-femmes ont également un rôle à jouer en matière de maternité. Pour qu’un accouchement se passe dans les meilleures conditions, la sage-femme doit suivre les protocoles du métier et disposer du matériel nécessaire pour l’accouchement et les soins associés. Petit rappel des points essentiels pour un accouchement à domicile.

Accouchement à domicile : quand et pourquoi ?

L’accouchement assisté à domicile est moins pratiqué en France que dans d’autres pays européens. Quoi qu’il en soit, cette prestation existe et beaucoup de sages-femmes l’exercent à temps plein. Ces professionnels partagent leur temps entre la maternité et les visites à domicile pour s’occuper de leur patiente, et surtout se rendre disponible à l’approche de la date prévue d’accouchement. Bien évidemment, l’accouchement à domicile est assez différent de l’ambiance en maternité. La patiente est suivie de près et la sage-femme lui offre un service personnalisé en se souciant de son bien-être et de ses attentes. Elle répond à toutes ses questions pour la rassurer l’accompagne depuis sa date de prise en charge jusqu’à la date de l’accouchement. Cela n’empêche pas à la future maman de consulter son gynécologue pour optimiser le suivi de sa grossesse. D’ailleurs, les analyses de sang, les échographies et autres examens nécessitent le suivi d’un praticien.

Les équipements nécessaires pour un accouchement à domicile

La sage-femme ne se rend pas à domicile les mains vides, surtout au jour de l’accouchement. Pour mener à bien toutes ses interventions, elle doit disposer d’un certain nombre de matériels. Une préparation est donc de mise pour travailler dans les meilleures conditions, mais également pour rassurer sa cliente de la fiabilité de sa prestation. En outre, le cardiotocographe, l’échographe et Doplerfoetal font partie des équipements de base. Elle doit également se fournir d’un monitoring à chaque qu’elle veut vérifier de l’état de l’enfant. Mis à part les gros équipements, la sage-femme utilise souvent des instruments comme les ciseaux, les pinces, les effets de suture, etc. S’il lui venait à manquer un outil spécifique, cela l’empêcherait de réaliser convenablement l’examen du col, l’expulsion du bébé et les soins prodigués à la mère.

La charte l’ANSFL sur l’accouchement à domicile

Un accouchement à domicile ne doit pas se faire sans une autorisation expresse de l’Association Nationale des Sages-femmes Libérales ou ANSFL. D’ailleurs, la professionnelle doit être affiliée à cette association pour pouvoir assurer ce type de prestation. Par ailleurs, il faut préciser qu’il existe certains cas où l’accouchement à domicile est contre-indiqué. En outre, les patientes ayant antérieurement subi une césarienne, ayant déjà eu des grossesses multiples ne peuvent pas pratiquer un accouchement à domicile. Si au moment d’un dernier examen, le bébé se présente par le siège, il est également recommandé de pratiquer l’accouchement auprès d’une maternité. Enfin, la sage-femme doit suivre le référentiel de bonne pratique proposé par l’ANSFL dans l’exercice de sa profession.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *